human hair wigs clip in hair extensions human hair weave

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 954
mercredi, 26 août 2015 00:00

Dons de matériels de santé et des nattes de prières à Fadia et Mont Rolland : La LONASE au chevet des couches déshéritées

 

La LONASE fait tourner la roue partout en venant à l'aide aux populations. Ce samedi, la Loterie nationale sénégalaise est entrée de plus en plus dans le cœur des habitants de la Cité Fadia de Guédiawaye en dotant le Centre de Santé Guentaba de matériels ophtalmologiques et a organisé sur place aussi une journée de consultation ophtalmologique gratuite. Elle a aussi offert des dons aux  daaras de Tivigne Tanghor et Ndiaye Bop de Mont Rolland pour un meilleur apprentissage du Coran. Et la joie était palpable dans ces zones.

"La fortune aux souscripteurs, les bénéfices à la Nation." Ce n'est pas un slogan vide de sens. Fidèle à sa réputation, la LONASE a affiché l'étendue de sa générosité ce samedi  en venant en aide aux couches désertées  dans la région de Dakar et dans la région de Thiès précisément à Mont Rolland. Les populations affichent un sourire reconnaissant envers la LONASE qui assume sa responsabilité sociale en tant qu'entreprise nationale.

Ce samedi, elle a offert un important lot de matériels d’ophtalmologie au Centre  de santé de Guentaba/Fadia.  La remise de ce matériel, composé d’auto refractomètre, biomasse et de projeteurs de test d’un montant global de 13,5 millions francs, a été faite à l’occasion de l’inauguration du service d’ophtalmologie dudit centre. Opportunité saisie par la Lonase pour offrir aux populations de cette localité et des quartiers environnants des consultations ophtalmologiques gratuites.

Les populations affichent le sourire

Le visage radieux des patients montre la haute portée de cet acte patriotique. Dr Boubacar Sarr, coordonnateur du Programme national de la promotion de la santé oculaire au ministère de la Santé, se réjouit de cette action de la LONASE. Il dit : "La maladie des yeux est fréquente et il n’y a pas beaucoup de structures pour soigner les patients. Alors que le besoin en matière de santé oculaire est là." Ce don va permettre de participer aux efforts consentis par les autorités  pour se mettre aux normes de l’Organisation mondiale de la santé dans ce domaine. Au Sénégal, le nombre d’aveugles est estimé entre 165 000 et 170 000. D’après Dr Sarr, il y a trois à quatre individus qui présentent des déficiences aux yeux au Sénégal. "Au total nous avons près de 700 000 personnes qui sont dans des situations où il est nécessaire de les prendre en charge", a-t-il indiqué. Par contre Boubacar Sarr pense que 80 % des cas de cécité sont évitables ou encore curables. A l’en croire une personne sur 10 est aveugle inutilement au Sénégal.  "Ces gens, poursuit Dr Sarr, sont atteints de maladie qu’on peut soigner ou prévenir."

Mont Rolland reconnaissant

Jusqu’en 1987, on ne soignait les yeux qu’à Dakar et à Saint-Louis. Aujourd’hui, rassure Dr Sarr,  des efforts sont en train d’être consentis pour installer à l’intérieur des unités de soins. Selon Dr Sarr, la première cause de cécité au Sénégal est la cataracte. Le trachome vient en deuxième position et le glaucome à la troisième position. Face à cette situation, le ministère de la Santé  compte mettre en place des structures pour soigner ses maux. Cette démarche va de pair avec les initiatives de la LONASE.

Aujourd'hui, la LONASE, qui a compris les enjeux, a décidé de voler au secours des populations. Cet investissement  va permettre aux patients d'éviter de faire de longs déplacements pour des soins en équipant le centre d’un matériel de dernière génération. Bien, les riverains se sont confondus en remerciements. Ils se sont déplacés en masse pour se faire consulter gratuitement. C’est le cas d’Omar Diop âgé de 83 ans. Ce vieil homme, dont la vision est très réduite, a bénéficié des consultations gratuites. Croyant être atteint de cécité, il va subir une bénigne opération de cataracte pour retrouver une vision normale.

 Agée de 70 ans, Awa Ba dont le noir des yeux a viré à la couleur blanchâtre,  souffre aussi  d’une cataracte. En attendant d’être opérée, les ophtalmologues lui ont conseillé de retourner vers son médecin traitant. "Moi j’ai souvent des yeux larmoyants, mais le médecin m’a dit que j’ai une vision normale. Il m’a prescrit du collyre", a dit Seydou Diallo, un jeune âgé de 37 ans, venu aussi profiter de cette aubaine offerte par la LONASE.

Sous un soleil accablant, les autorités municipales ont tenu à participer à célébrer cet acte citoyen. Aminata Ka, conseillère municipale à Golf Sud, se réjouit  de la réception de ce matériel qui est très rare dans la banlieue. Le syndicaliste Mamadou Mbodji, qui a pris part à la cérémonie de lancement de ces consultations, trouve que les populations n’éprouveront plus le besoin de se déplacer pour aller se faire soigner ailleurs. En écho,  Dr Seydina Issa Laye Ciss, président de l’Ong Aide Action, annonce que les consultations ophtalmologiques  sont légions dans le Centre de santé. Les deux derniers mois, il a enregistré plus de 500 patients souffrants de problèmes oculaires. C’est pourquoi, il estime que l’appui matériel de la lonase vient au bon moment.

Après la Cité Fadia, l’amicale des secrétaires de la LONASE ont procédé aussi à une cérémonie de remise de dons à deux daaras situés à Mont Rolland. La délégation est accueillie par chants religieux chantés par les pensionnaires des daaras. C'est une bénédiction d'une divine portée. Ils  ont équipé en nattes et en gouttières destinées aux ablutions la mosquée et la salle de prière du quartier Tivigne Tanghor, et aussi de brasseurs d’air pour permettre aux fidèles de prier dans de très bonnes conditions. Ce noble geste a été très apprécié les autorités de ce village lové dans la région de Thiès.  La LONASE est revenue dans une zone où ses efforts sont connus et appréciés à leur juste valeur. Selon les révélations de la  population, cette salle de prière a été construite par la LONASE. ‘’Vous avez imité Dieu en équipant la mosquée. Vous ne pouvez pas imaginer l’acte que vous avez posé, mais c’est un geste qui nous va droit au cœur",  s’est  réjoui François Mbengue, le chef du village. Le maire de Mont Rolland salue un geste de haute portée sociologique. A travers ce geste, la LONASE va permettre, à travers ce geste de garder les fils de la localité auprès de leurs parents. Bref, elle participe à mettre fin à l'exode rural et à la mendicité des enfants à Dakar.

Les travailleurs de la LONASE tournés vers le social

Awa Ly, Présidente de l’Amicale des secrétaires de la LONASE, leur structure vient en appui chaque année aux couches vulnérables. Et pour cette année, elle a voulu décentraliser ses activités. Ce qui a permis, souligne la présidente, de porter leur choix dans les centres religieux de la commune de Mont Rolland. Un lot de même nature a été remis aussi au daara de Jamiya à Ndiaye Bop dont le site de mémorisation du Coran a été  construit aussi par la LONASE. Mme Aminata Ka, conseillère auprès du directeur général de la Loterie nationale et chargée des affaires asociales, a transmis le message du directeur général qu’elle représentait qui consiste à mener une politique sociale ardue comme l’a instruit Macky Sall. "C’est ainsi, ajoute-elle, qu’après le maillage du territoire national, la LONASE a apporté son soutien aux populations en vivres, en matériels didactiques, informatiques". Elle a équipé aussi le laboratoire de médecine de l’Université de Thiès.  C'est ça la LONASE : Une société au service des populations. 

L'ENTREPRISE